Lionel Felchlin

Lionel Felchlin, né à Berne en 1980, mène la double vie de traducteur et de contrebassiste. Il est la voix francophone de Friedrich Glauser, de Lukas Bärfuss, de Peter von Matt, de Reto Hänny et de bien d’autres encore. Actuellement, il traduit «Henri le Vert» de Gottfried Keller.

«Chacun cherche son paradisa a…»
correspondance choisie
Chacun cherche son paradisa a...
Lionel Felchlin
correspondance choisie
2021, Éditions d'en bas

Depuis 2012, Lionel Felchlin donne à lire de grands noms de la littérature alémanique en français. Egalement musicien, il concilie depuis de nombreuses années traduction et musique. Sa venue sera l’occasion de mettre en lumière son parcours et ses choix littéraires, mais aussi de nous pencher sur les convergences entre la pratique musicale et la pratique de la traduction – notamment lorsqu’il s’agit d’approcher un texte et d’en percevoir le rythme, ou de donner à entendre une voix, un style, dans une langue nouvelle.

«Oui, nous autres commerçants ! Il n’y a rien de choquant dans le roman, il peut être mis entre toutes les mains, mais les jeunes filles en fleurs n’y trouveront pas leur compte, car aucun comte ne va épouser une petite vendeuse, aucun pilote ne va s’écraser et se sauver dans les bras de sa fiance, pardon fiancée. Ah, maman Marthe, c’est une bonne chose que vous soyez de ce monde, je peux faire de temps à autre le guignol par écrit et ça fait du bien.»

FR   17:00–18:15
Stéphanie Lux und Lionel Felchlin
Joute de traduction
fr/de
Kreuzsaal
FR   14:00–14:45
Lionel Felchlin
Traducteur en portrait
de → fr
Kreuzsaal